Kiffer sa sexualité après la ménopause

Souvent redoutée comme la fin de l’épanouissement sexuel, la ménopause est un rite de passage qui peut effrayer. Le corps se transforme, la libido fluctue et la confiance en soi est généralement affectée. Pourtant, ces changements peuvent être une opportunité de repenser sa sexualité et d’offrir à son plaisir une nouvelle approche. Avec ce premier article sur le sexe après la ménopause, Puissante souhaite mettre en lumière des solutions pour mieux vivre le dernier tiers de notre vie.

 

Les effets de ménopause sur la vie sexuelle

Dans le cadre d’un rapport sexuel, les symptômes de la ménopause se manifestent de différentes manières.

Au moment de l’excitation, la lubrification du vagin met plus de temps à se déclencher. À cause de la sècheresse vaginale, la lubrification naturelle se fait aussi en plus petite quantité.

Lors du plateau de la tension sexuelle, les parois du vagin sont moins souples, c'est ce qu'on appelle l'atrophie. Ce manque de flexibilité peut rendre la pénétration plus douloureuse.

Avec l’affaissement musculaire, l’orgasme est ressenti comme plus faible avec moins de contractions orgasmiques à la clé.

Enfin, le retour à la normale de la vulve et du clitoris est plus rapide qu’une femme réglée.

Les troubles de la ménopause affectent également le niveau de libido. L’envie chute avec la baisse de la production d’hormones.

Ces modifications physiques et psychologiques peuvent provoquer des difficultés sexuelles ou renforcer des peurs déjà présentes. C’est un chamboulement dans la vie des femmes fraichement ménopausées. Et l’on comprend aisément comment tout cela peut déstabiliser.

Cependant, avec la hausse de l’espérance de vie, la compréhension et la prise en charge des symptômes se sont démocratisées. Aujourd’hui, de nombreuses initiatives permettent en partie de pallier aux effets indésirables de cette transition.

Rappel : ce n’est pas parce que la femme perd petit à petit sa capacité à procréer qu’elle est immune aux maladies sexuellement transmissibles. Une protection et des tests réguliers sont à poursuivre tout au long de la vie sexuelle

.

 

Un moment pour se retrouver

Non, l’apparition des premiers symptômes de la ménopause ne sonne pas le glas d’une vie sexuelle épanouie et florissante.

Première bonne nouvelle : notre corps est capable de nous offrir des orgasmes puissants jusqu’à notre dernier souffle. C’est pas génial ça ?  D’ailleurs, certaines femmes confient avoir davantage d’orgasmes après la ménopause et d’autres ont vécu leur toute première « petite mort » à ce moment. 🎉

Le chemin vers le plaisir se modifie avec les bouleversements hormonaux et psychologiques, mais il est toujours là. La période de la ménopause est alors une occasion de se reconnecter à ce corps qui change.

Que l’on soit en couple ou non, nous pouvons repartir à la découverte de ce qui nous fait frissonner de désir, des gestes qui font monter la température. 🏹 Choisissons de voir ce nouveau chapitre à travers la lentille de la curiosité et de l’excitation de l’inconnu.

Si vous en ressentez le besoin, faites appel à un.e sexologue pour travailler cette nouvelle relation au corps. Il ou elle saura vous guider vers plus d’amour de soi, quel que soit votre âge.

Faites de vos moments de plaisir solo ou avec votre partenaire des instants d’exploration où vous pouvez sortir des sentiers battus.

🧭 Testez de nouvelles pratiques, dites bye-bye aux automatismes et laissez-vous surprendre. Peut-être l’occasion de s’essayer aux sextoys si vous n’avez pas encore testé ?

 Coco vous permettra de re-découvrir votre corps en stimulant la partie externe du clitoris et votre point G. 💓 Il est spécialement conçu pour vous aider à prendre le temps de vous explorer et kiffer ! Pliable et polyvalent, il s'adapte à votre morphologie et à vos envies ☺️

Comment bien vivre cette période de changements ?


Utiliser du lubrifiant

Avoir le vagin en mode Sahara est le premier obstacle au plaisir lors de rapports sexuels.🐪  Pour y remédier, les études scientifiques recommandent d’avoir des relations sexuelles fréquentes. Le lubrifiant est également votre meilleur allié !

Optez pour une formule clean à base d’eau ou d’acide hyaluronique. Prenez une marque qui vous fait kiffer et introduisez-le dans les rapports de manière ludique. 💦

Chez Puissante, on vous a concocté un gel intime naturel made in France aux extraits de lys. Une formule compatible avec les vibros pour remettre des paillettes dans votre vie sexuelle. ✨

Essayer les traitements modernes

La sècheresse vaginale et la perte d’élasticité des parois peuvent se résorber avec un traitement local à base d’œstrogènes, de probiotiques ou encore d’acide hyaluronique.

Le traitement hormonal substitutif propose quant à lui d’ajouter une dose de progestérone à l’œstrogène. Le dosage et l’équilibre des deux hormones pouvant provoquer des problèmes de santé (cancer du sein, cancer des ovaires, cancer du col de l’utérus), il est indispensable d’être suivie par un.e gynécologue et un.e médecin.

Le laser pulsé Mona Lisa Touch, l’injection d’acide hyaluronique ou encore la rééducation du périnée par électrostimulation sont des techniques alternatives à la prise d’hormones qui résolvent les douleurs vaginales.

 

Prolonger les préliminaires

La prise de traitement et l’application de lubrifiant améliorent les problèmes de sècheresses, mais n’ont pas toujours l’impact souhaité sur le désir.

Pour le cultiver, donnez-vous le temps de faire monter l’excitation. Apprenez à votre partenaire à ralentir au moment des préliminaires. 🍃 Pour intensifier vos émois, on vous propose de vous pencher vers les pratiques de slow sex qui offre de mettre un peu plus de conscience dans sa sexualité.

Si vous êtes en couple, renforcez votre connexion en créant des moments d’intimité en dehors du lit. Faites des activités qui cultivent votre amour, créez des espaces de conversation à cœur ouvert et nourrissez votre imaginaire érotique commun. 🔥

 

Alors que l’âge avance, les hommes comme les femmes font face à des difficultés dans leur santé comme dans la vie sexuelle. Pourtant, la ménopause ne devrait pas être assimilée à la fin d’une sexualité épanouie. Voyons-la plutôt comme une renaissance et un nouveau chapitre où nous devons redéfinir le plaisir par nous-mêmes et inventer de nouvelles manières de faire l’amour. 💓