Différence entre vagin et vulve : les mystères de l'anatomie féminine

Spoiler : le vagin et la vulve ne sont pas des termes interchangeables, mais bien deux parties du corps distinctes. Pas de panique, nous avons tous.te.s été coupable de faire l’amalgame par ignorance ou facilité. Aujourd’hui, de nombreuses initiatives replacent l’anatomie du sexe féminin au centre de la conversation. Par exemple, nous avons pu voir l’apparition de dessins de clitoris ou encore des ateliers d’autoexploration de son intimité. Et, c’est trop cool de renouer avec cette partie de son corps trop souvent reléguée au placard. Dans cet article, nous mettons fin à la confusion entre les deux organes et participons à la reprise du pouvoir sur son plaisir et sur son corps.

 

Pourquoi connaît-on mal l’anatomie féminine ?

En 2021, un institut britannique a mené une étude afin de recenser la connaissance du public de l’anatomie sexuelle féminine. 🔍

Parmi les personnes interrogées, seuls 46 % ont nommé correctement les trois orifices des organes génitaux externes. L’institut a constaté une grande part d’erreur entre l’urètre et le clitoris. Le clitoris a été confondu pour 9 % avec l’urètre et inversement pour 49 %. Le vagin figurait parmi la structure génitale la plus connue avec 67 % de bonnes réponses, mais seulement 9 % étaient capable de reconnaitre les 7 structures soit les grandes lèvres, petites lèvres, le clitoris, l’urètre, le vagin, le périnée et l’anus.

Plus difficile d’accès que la verge, les organes génitaux associés au sexe féminin se situent en partie à l’intérieur. Rajoutons à ça les siècles de tabous sur l’exploration de soi et la masturbation féminine, et nous voilà à traiter notre propre anatomie comme une voisine de palier acariâtre : on sait qu’elle est là, mais on ne la contacte que lorsqu’on a besoin d’aide. 👋

Pour les chanceux.se. s qui ont eu quelques cours d’éducation sexuelle, rare sont les professeur.e.s qui incitent à faire le lien entre un schéma en coupe et notre corps bien vivant.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion, Puissante vous encourage vivement à partir à la rencontre de ce qui se cache sous votre mont de Vénus et entre vos jambes. Prenez un moment pour apprendre à vous connaître à l'aide d'un miroir de poche, pour apprendre à être encore mieux dans votre peau. 🪞

 

La différence entre le vagin et la vulve

Qu’est-ce que la vulve ?

La vulve est en réalité ce que vous avez pu confondre avec le vagin, car c’est la partie externe et visible de votre système reproducteur. 📸

Elle englobe

  • le mont du pubis (ou de Véns)
  • les grandes lèvres qui protègent
  • les petites lèvres
  • le méat urinaire (ou orifice de l’urètre)
  • la partie externe du clitoris avec son capuchon
  • l’hymen
  • le périnée
  • les glandes qui tapissent l’ensemble de la vulve

Les grandes lèvres (labia majora pour les intimes) ont pour mission de protéger l’entrée du vagin. Elles recouvrent également les petites lèvres, le clitoris et le méat urinaire. Les poils servent à protéger contre les infections et à préserver la lubrification vaginale. 💧

Les petites lèvres sont des replis de peau dépourvus de graisses et de poils qui recouvrent le vestibule du vagin, le clito et le méat urinaire. Elles servent aussi à couvrir le gland du clitoris. Les petites lèvres sont aussi super pratiques lors de la lubrification durant un rapport sexuel.

Le clitoris quant à lui. Il mérite un article complet à lui tout seul, promis on vous prépare-ça bientôt ! 😉

Il existe autant de formes de vulve que de personnes. Certaines ont des lèvres internes qui dépassent, d’autres possèdent des lèvres asymétriques alors que d’autres ont une vulve où les grandes lèvres recouvrent le clitoris et les petites lèvres. Leur couleur varie aussi d’une personne à l’autre sans que ce soit un sujet d’inquiétude médicale.

Célébrons la diversité des vulves et mettons un terme définitif au culte de la vulve lisse héritée des films pornographiques. L’idée même de vulve « normale » n’existe pas, toutes les vulves sont dans la nature ! 🌈

 

Qu’est-ce que le vagin ?

Alors si le vagin n’est pas la vulve, où se trouve-t-il ? Le vagin est la partie interne de vos organes génitaux. C’est lui qui relie tout le système reproducteur des ovaires et de l’utérus à la vulve.

C’est un conduit musculaire qui mesure en moyen 8 cm de long. Comme c’est un muscle, il a la capacité de se contracter et de se dilater notamment lors de l’accouchement et en cas de rapport ou de masturbation avec pénétration.

Son rôle est d’être l’intermédiaire entre l’intérieur et l’extérieur du corps. Dans le sens de la sortie, il permet aux sécrétions vaginales, aux règles et aux nourrissons de passer. Dans le sens de l’entrée, il offre un espace chaud et accueillant pour le plaisir comme pour la reproduction.

Le conduit vaginal possède également son propre pH qui est acide et se situe en 4-4,5. Il est protégé par la flore vaginale qui crée un environnement défavorable à la prolifération de mauvaises bactéries et empêche ainsi les infections vaginales. 🛡️

 

Prendre soin de son intimité

Prendre soin de son vagin

Comprendre la différence entre le vagin et la vulve permet de savoir comment en prendre soin.

Contrairement à la vulve, le vagin possède son propre système d’autowash. Il se nettoie lui-même et c’est ce qui cause en partie ce qui cause la sécrétion des pertes blanches appelées leucorrhées.

Ces pertes sont d’excellents indicateurs de la bonne santé de votre vagin, en se lubrifiant l’organe élimine naturellement les déchets. Merveilleux n’est-ce pas ? 🙌

La paroi du vagin est tapissée de nombreuses microbactéries dont une majorité de lactobacilles. Imposer une douche vaginale ou un sauna vaginal (yoni steam)  reviendrait à bouleverser le fragile équilibre de cette flore vaginale. La porte est ensuite grande ouverte aux infections telles que la vaginite.

Pour ce qui est du plaisir, le vagin est le royaume du point G. Nous pouvons alors le stimuler par pression avec un objet de votre choix (vibro, gode, etc.), avec vos doigts ou bien avec l’aide de votre partenaire.

 

Prendre soin de sa vulve

Ce que l’on appelle hygiène intime est les pratiques qui se concentrent sur le soin de la vulve.

Porter une attention minutieuse à votre vulve permet de protéger également le vagin et d’éviter des infections telles que la mycose ainsi que de réduire les risques de cancer.

Un lavage régulier à l’aide d’un produit doux au pH neutre élimine la majorité des germes en protégeant l’équilibre de la flore vulvaire. Aux oubliettes les lingettes intimes parfumées, les soins lavant trop agressifs. 🚿

Les vêtements amples et des sous-vêtements en fibre naturelle sont d’autres moyens de prendre soin de sa vulve. Bien sûr, vous pouvez porter de la lingerie extravagante, mais laissez votre intimité respirer de temps en temps.

Puissante vous propose de tester une nuit sans sous-vêtement à la fois pour le soin de votre vulve et pour améliorer l’expérience de votre corps. Du soin et du self-love en dormant : on kiffe !

 

Côté plaisir, le clitoris est le QG du plaisir chez la femme. Ses ramifications sous les grandes lèvres jusqu’autour de votre système reproducteur permettent un maximum d’impact avec une bonne stimulation. On vous a d’ailleurs concocté un petit guide la masturbation féminine.

 

Nous espérons que la différence entre vulve et vagin vous apparait plus claire à la lecture de cet article. Connaître cette différence et la variété des plaisirs associée nous a permis de concevoir Coco. Notre vibro chouchou offre la fois une stimulation du vagin grâce à la vibration et à la pénétration et la stimulation du clitoris avec sa tête aspirante. On vous laisse checker les retours client. e. s qui ont donné du plaisir à leur vagin ET à leur vulve ! 😘