Tout savoir sur les fantasmes
6 minutes

Tout savoir sur les fantasmes

Notre cerveau est l'épicentre du désir et du plaisir. Grâce à lui nous pouvons ressentir et surtout imaginer. Notre inconscient est une véritable usine à récits érotiques qui nourrissent et colorent notre imaginaire. Pourtant, nous osons rarement les explorer. Sujets encore tabous, les fantasmes sont encore trop souvent refoulés, considérés comme déviants et parfois porteurs de honte. Sont-ils faits pour être réalisés ? Peut-on les partager avec ses partenaires ? Dans cet article, nous apportons un peu de lumière dans le monde encore trop obscur des fantasmes.

 

Qu’est-ce qu’un fantasme ?

Pas de définition sans racine étymologique !

Le mot « fantasme » trouve ses origines dans le grec ancien, dérivé du mot φα ́ντασμα, signifiant « hallucination », « apparition » et même « fantôme ». Son utilisation a évolué au fil de l’histoire, en passant par le latin « phantasma », qui signifie « image mentale » ou « illusion », pour finalement prendre sa forme actuelle en français.

En bref, un fantasme est une représentation mentale murmurée à notre imagination par notre inconscient. Il s’agit d’une projection de nos désirs, de nos traumas refoulés et de nos angoisses les plus intimes. Pour nous aider à traiter toute cette énergie dramatique, l’inconscient la transforme en scénarii imagés. Comme si notre jardin intérieur avait un cinéma pour y regarder les films produits dans les studios de notre imaginaire. 📽️

Bien que selon Freud, les fantasmes prennent leur source dans des pulsions sexuelles, ils ne sont pas uniquement orientés vers la sexualité. On peut fantasmer de la sécurité, de la richesse autant que d’aventures érotiques.

Ils peuvent impliquer des personnes réelles, des personnages fictifs, des lieux, des situations ou des scénarii imaginaires. Vous avez le droit de fantasmer sur votre voisine de palier autant que sur Jar Jar Binks de Star Wars.😉

Dans cet article, on a choisi de se concentrer sur les fantasmes sexuels qui sont une expression naturelle et saine de notre sexualité.

Être en contact avec ses fantasmes nous permet de :

  • Explorer de manière sûre nos désirs
  • Développer notre imaginaire érotique
  • Améliorer notre créativité sexuelle
  • Réduire la pression sexuelle
  • Stimuler notre imagination
  • Apprendre à nous connaitre
  • Servir de distraction temporaire pour réduire l’anxiété

 

Interroger ses fantasmes pour mieux se connaitre

Selon notre parcours et notre personnalité, le fantasme peut être une source d’inspiration ou bien de culpabilité et de stress.

Lorsque nous faisons face à nos fantasmes, nous naviguons entre le désir intense qu’ils suscitent en nous et les limites qui semblent nous freiner. Ces fantasmes passent ainsi devant plusieurs instances de jugement : notre propre code moral, les normes et injonctions sociales et morales et notre idéal personnel.

Si le désir projeté dans nos fantasmes l’emporte sur ces limites avec une force irrésistible, il peut être difficile de les réfréner. À l’inverse, si l’angoisse ou la culpabilité deviennent écrasantes, nous pouvons être amenés à sacrifier nos rêveries les plus intimes.

Le secret ? Les apprivoiser et les voir tel un miroir déformant de ce que nous sommes. Il nous faut les dédramatiser et les embrasser comme une partie normale de notre expérience de femme.💖

Après tout, les fantasmes sont le signe d’une énergie vitale vibrante. C’est plutôt une bonne nouvelle non ? Cette forme de créativité est la preuve que nous sommes prêtes à croquer la vie à pleines dents. Prendre le temps d’être à l’écoute de ses fantasmes à l’aide d’audios sulfureux, de lectures ou même d’écriture érotique, c’est une forme de self-care.

Ils nous poussent à nous découvrir, à nous offrir des parenthèses (réelle ou imaginaire) rien que pour nous et à comprendre nos besoins. Par exemple, derrière le fantasme de soumission se cache souvent le besoin de lâcher prise, de faire une pause dans son quotidien effréné et de s’en remettre à l’autre pour prendre soin de soi. Parfois, les scénarii d’exhibition soulignent notre besoin d’être vue et approuvée par les autres. Soyons curieuses ! 💪

 

Doit-on réaliser ses fantasmes ?

Pour la faire courte : c’est à vous de décider ! La question de la réalisation des fantasmes découle d’une réflexion qui vous est toute personnelle.

Certains désirs secrets sont faits pour être assouvis et d’autres pour rester dans le royaume de l’imagination. 🤴

Les fantasmes peuvent être une source d’exploration passionnante pour certaines d’entre nous, nous aidant à mieux comprendre notre sexualité et à embrasser celle que nous sommes. Les transposer dans la vie réelle nous fait sortir de la fantaisie et des jeux de l’inconscient.

Souvent un scénario érotique réalisé ne ressemble en rien à ce que nous nous sommes imaginé. Il faut alors être capable de le chérir en tant qu’expérience réelle. L’ambiance n’est pas toujours aussi sensuelle, les actes de notre partenaire et les sensations seront surement différents que dans le théâtre de notre esprit.

À l’inverse, il est essentiel de ne pas utiliser les fantasmes comme une manière de fuir la réalité. Dans de telles situations, le déni peut facilement s’installer et nous faire perdre le contact avec le monde qui nous entoure.

Comprendre comment nos fantasmes se construisent nous permet de les réajuster pour qu’ils apportent satisfaction sans devenir des obsessions incontrôlables. Il ne s’agit pas nécessairement de vivre chaque fantasme, mais plutôt de trouver des moyens sains d’exprimer l’énergie de pulsion qui les accompagne. 🔥

 

Les fantasmes font partie intégrante de notre vie sexuelle. Produits de notre imaginaire érotique, ils sont le reflet de notre énergie vitale et de notre créativité. Écoutons nos fantasmes, apprivoisons-les et trouvons des moyens sains de les exprimer, tout en restant connectées à la réalité qui nous entoure. Pour un premier contact avec votre cinémathèque intérieure, pourquoi ne pas vous lancer dans l'exercice du menu sexuel ? On vous dit tout ici. 🍲

GO LOVE YOURSELF

Prix de vente$122
Je craque
Prix de vente$149
Je craque

Se faire du bien c’est normal !

Marque engagée

Restons en contact pour plein d'anecdotes croustillantes.