Dire bye-bye à la rivalité féminine
6 minutes

Dire bye-bye à la rivalité féminine

La rivalité féminine est un phénomène complexe encore omniprésent dans nos vies. Cette croyance que les autres femmes sont un ennemi à abattre n’est pas innée, mais bien une construction sociale. Pour y remédier, on a décidé d’en analyser les racines et de proposer des solutions concrètes pour en finir avec la rivalité entre femmes.

Les racines de la rivalité féminine

On ne vous le cache pas, c’est compliqué de retracer l’histoire des injonctions qui pèsent sur les femmes.

Mais, on sait que pendant des siècles et encore aujourd’hui dans certains pays, la femme était considérée comme mineure, rattachée légalement à un homme.

Pour survivre socialement et physiquement, elles passaient de l’autorité de l’époux au père en faisant un « bon mariage ».

Pour atteindre cet objectif, une jeune fille devait être la plus attirante et la plus facile à vivre. Sans ce statut, une femme est reléguée au rang de vierge ou de putain. Un grand classique sur lequel Madonna a su construire une carrière ! 👑

On pense aux sœurs Bennett d’Orgueil et Préjugés, des quatre filles du docteur March ou encore aux protagonistes de Dowtown Abbey parfois tiraillées entre l’amour d’un roturier, de l’ambition et trouver un époux capable de subvenir à ses besoins.

Les canons de beauté se sont ainsi développés, primant sur le confort et le développement personnel des femmes. Une femme plus jolie, aux hanches plus rondes et à la bouche plus rose devenait rapidement une concurrente dans la course au mari.🥊

Cette préoccupation de la beauté et de la délicatesse est ainsi devenue un facteur important de la rivalité féminine, alimentée par un conditionnement social qui persiste aujourd’hui. Des passe-temps comme le maquillage ou la mode que l’on présente aujourd’hui comme superficiels pouvaient décider de l’avenir d’une femme.

Les stéréotypes de genre continuent de nous murmurer que la femme est émotionnelle, irrationnelle ou manipulatrice. Cela ne fait qu'encourager de la méfiance les unes envers les autres et nous pousse à nous comporter de manière défensive ou agressive dans les situations de compétition.

Bref, « les filles font des histoires » est un sacré mythe à déconstruire, mais nous n’avons pas peur de la tâche ! 💪

 

Comment déconstruire la guerre entre meufs ?

S’interroger sur son comportement

La première étape pour mettre KO une injonction ? La prendre à bras le corps.

Il est temps de faire face à nos propres comportements avec une bonne dose de bienveillance. Quand et comment contribuons-nous à nourrir la rivalité féminine ?

Est-ce que c’est en envoyant des screenshots de la nouvelle copine de notre ex à nos amies ? Est-ce que c’est en cherchant à dévaloriser ses collègues de travail pour être perçu comme « une femme pas comme les autres » par la direction ? Ou est-ce tout simplement sur les réseaux sociaux à critiquer mentalement le corps d’une célébrité ? 🤩

Une fois cet état des lieux fait, vous pouvez vous féliciter. C’est une étape qui demande beaucoup de courage, les autres femmes vous en sont reconnaissantes ! 💙 

Explorez maintenant les messages et croyances que vous avez reçus.

Sont-ils constructifs ? Guident-ils vers l’émancipation des femmes où chacune peut vivre sa vie et aimer son corps comme elle l’entend ? Ou au contraire, sont-ils basés sur des stéréotypes poussiéreux et des normes restrictives ?

Vous avez désormais le pouvoir de décider ce que vous conservez et les nouvelles convictions que vous souhaitez adopter. C’est ça être pleinement Puissante. 🔥

 

Gouter à la sororité

On dit que l’expérience est la meilleure des enseignantes. Alors, partez en quête d’exemples concrets d’un quotidien sans rivalité féminine.

Au-delà de son cercle d’amies, nous pouvons trouver des espaces de soutien et d’échange entre femmes. Ce sont de précieux écrins pour construire des liens positifs, créer des connexions et de s’entraider.

Ces espaces peuvent avoir différentes formes, telles que des groupes de soutien, des clubs ou des associations féministes, des événements de networking, ou même des groupes Facebook ou des forums en ligne. 👯

Les ateliers de développement personnel, les cercles de méditation ou de yoga et les activités artistiques sont également des exemples d’espaces où les femmes peuvent se rassembler pour échanger et partager leurs expériences.


 

Reprendre le contrôle sur son feed

Lorsque les algorithmes favorisent les corps irréels où l’angle, le filtre et la retouche jouent un rôle central, flâner sur TikTok ou Instagram devient rapidement toxique pour notre santé mentale.

Ces plateformes créent un environnement compétitif, où les femmes se comparent constamment les unes aux autres en matière de beauté, de style de vie, de réussite professionnelle. Elles amplifient l’idée que l’on n’est pas assez ou que l’on ne possède pas assez. La jalousie et la rivalité féminine s’installent accompagnées d’un fort sentiment d’insécurité. Pas fou. 👎

La bonne nouvelle ? Vous pouvez reprendre le contrôle sur votre feed grâce à un tri à la Marie Kondo sur vos abonnements. Conservez les comptes qui vous procurent du divertissement, de l’éducation et du plaisir et supprimez ceux qui provoquent des émotions négatives.

Apportez le plus de diversité possible dans votre fil d’actualité pour refléter la réalité. Vous pouvez partir en quête de de nouveaux comptes et de voix différentes. Piégez l’algorithme en refusant de rentrer dans une case ! Suivez des comptes avec des corps uniques, des expériences de vies diverses pour nourrir une vision plus large de ce que sont les femmes d’aujourd’hui. ✨

 

Aborder le sujet de la rivalité féminine autour de soi est aussi délicat que libérateur. En comprenant mieux les conditionnements qui nous poussent à agir ainsi et en reconnaissant la valeur d’une autre, on reprend le pouvoir et on le partage. Vous avez encore un peu d’énergie pour tacler d’autres tabous ? Lisez notre article sur le mythe de la virginité.  🔥

GO LOVE YOURSELF

Prix de vente$122
Je craque
Prix de vente$149
Je craque

Se faire du bien c’est normal !

Marque engagée

Restons en contact pour plein d'anecdotes croustillantes.