Nos meilleurs conseils pour essayer le plaisir anal en douceur
7 minutes

Nos meilleurs conseils pour essayer le plaisir anal en douceur

Zoom sur la révolution sexuelle des 60's et 70's Vous lisez Nos meilleurs conseils pour essayer le plaisir anal en douceur 7 minutes Suivant Massage vaginal : conseils et pratiques

Chez Puissante, on adore remettre en question les tabous pour les faire tomber. Et quoi de plus interdit que le plaisir anal ? Par peur du jugement ou à cause d'à priori, la sodomie est souvent balayée d’un revers de main. Pourtant, c’est une pratique qui stimule les sens, décuple la jouissance et invite à de nouvelles explorations. Dans cet article, on vous partage nos meilleurs conseils pour essayer le plaisir anal en douceur.

 

Prenez votre temps

Le sphincter étant un muscle très puissant relié au cerveau, c’est lui qui décide si cela passe ou non. Voyez-le comme le gardien un peu bourru de cette zone érogène. Pour dégoter un laissez-passer, à vous de gagner sa confiance.

Pour relâcher ce muscle, la détente est donc in-dis-pensable. Respirez profondément, prenez conscience de votre corps et concentrez-vous sur la relaxation de cette région. En alliant détente du corps et pression légère, l’insertion d’un jouet ou d’un doigt deviendra un jeu d’enfant. 🙌

Pour votre première fois, créez un cocon de sérénité pour votre corps comme pour votre esprit. Cela peut être un week-end solo sans enfants ou bien pendant des vacances avec votre partenaire. L’important est d’être en confiance et de vous offrir une vraie parenthèse de relaxation. Pourquoi ne pas vous masser mutuellement dans une ambiance tamisée ? Ou bien passer de longues minutes à vous donner du plaisir avec votre vibro préféré ?

En parallèle de la relaxation, certaines techniques d’excitation peuvent aider à décontracter le sphincter. Par exemple, une stimulation clitoridienne ou vaginale est souvent d’une aide précieuse pour détendre les muscles de l’anus. Vous pouvez même vous lancer dans le sexe anal après un premier orgasme !

Enfin, testez le massage de la zone autour de l’anus pour que le mental s’habitue à être touché à cet endroit-là. 😉

 

 

Commencez par des sextoys

Comme pour la masturbation, les sextoys peuvent être de supers alliés pour découvrir le plaisir anal en douceur.

Conçus pour être insérés facilement, les plugs anaux sont parfaits pour commencer. Leur forme conique facilite l’insertion et leur base plus large empêche le jouet de s’enfoncer plus loin qu’il ne faut. On adore les plugs pour les débutants, car ils sont ultra-simples d’utilisation et offrent une stimulation anale douce et constante. Fait généralement de silicone ou de verre, les plugs ont une variété de forme et de designs. Petit plus : certains plugs font d'ailleurs office de bijoux avec des formes de rose, de diamants ou de cœur ! 💎

Envie de plus de stimulation ? Essayez les vibros. De forme similaire au plug traditionnel, les vibromasseurs anaux offrent un plaisir décuplé une fois que vous aurez fait vos premiers pas. Ils sont également disponibles dans différentes tailles et formes selon vos préférences et envies du moment.

Enfin, pourquoi ne pas tester le chapelet anal pour passer au niveau supérieur ? Constitués de plusieurs perles de tailles différentes qui sont insérées et retirées progressivement, les chapelets anaux sont parfaits si vous souhaitez explorer les différentes facettes de votre plaisir. Les perles sont reliées par une corde ou une chaîne, et chaque perle offre une stimulation différente à mesure qu’elle est insérée ou retirée. De quoi faire monter lentement l'excitation. 🔥

⚠️ Attention : assurez-vous de ne jamais mettre le même jouet ou pénis dans l’anus puis le vagin sans changer le préservatif. Certaines bactéries présentes dans votre anus, une fois en contact avec le vagin, peuvent causer des infections vaginales.

 

De l’importance du lubrifiant

Contrairement au vagin, l’anus ne possède pas son propre système de lubrification. Faire l’impasse sur le lubrifiant n’est donc pas en option. En plus de créer de l’inconfort voir de la douleur, une pénétration « à sec » peut provoquer des lésions de l’anus. Non merci. 🫠

Contrairement à certaines croyances qui ont la peau dure, la cyprine ou la salive ne suffisent pas à une sodomie en douceur.

Si vous utilisez un préservatif ou un sextoy en silicone, optez pour une formule à base d’eau. Restez tout de même vigilante, car les formules à base d’eau ont tendance à sécher très rapidement. Il ne faut alors pas lésiner sur la quantité et en remettre régulièrement afin de profiter pleinement de l’expérience. Notre gel intime Puissante fait à partir d’ingrédient à 99,6 % d’origine naturelle est compatible avec les vibros comme les préservatifs. Sa formule clean à l’extrait de lys vous accompagnera dans toutes vos aventures jouissives. 🍃

Dans les autres cas, le lubrifiant à base de silicone permettra une lubrification plus longue durée comme il ne sèche pas.

Côté quantité, il vaut mieux trop que pas assez. Appliquez généreusement du lubrifiant sur l’anus comme sur l’objet pénétrant.  🧴

 

Un mot sur l’hygiène

« L’anal c’est sale ! » C’est souvent la plus grande appréhension que l’on a avant d’essayer la sodomie. Vous pouvez dédramatiser cette crainte légitime en gardant à l’esprit que des résidus peuvent être présents.

Les deux partenaires doivent être conscients qu'il n'y a pas de risque sanitaire et que la douche n'est jamais loin.

Pour une hygiène optimale, nous vous recommandons d’aller à la selle avant votre rendez-vous anal et ensuite de vous doucher normalement. Pas besoin d’introduire vos doigts ou du savon à l’intérieur de votre rectum, le nettoyage extérieur suffit. 🚿

Bien qu’il ne soit pas nécessaire, vous pouvez envisager un lavement du rectum si cela vous aide à faire le premier pas. Pour cela, il suffit de se procurer une poire à lavement en pharmacie ou en sex-shop, de mettre de l’eau tiède dedans et de l’introduire dans le rectum. Prenez le temps de vous documenter et de lire la notice d’utilisation avec attention avant de procéder au lavement. 🤓


Ne jamais forcer

Si le fait d’aller à son rythme est primordial pour toute pratique, il l’est encore plus dans le cas de la sodomie. Le plaisir anal doit être une expérience qui se déroule dans la joie et la bienveillance.

Pas de place pour les injonctions à kiffer ou à toujours aller plus loin. Si vous ressentez de la douleur ou de l’inconfort, vous pouvez ralentir la pénétration, continuer de stimuler ou bien complètement arrêter.

Vous avez tout à faire le droit de vouloir recommencer une autre fois ou bien plus jamais. Les seules règles qui existent dans le domaine du plaisir sont celles qui respectent vos sensations et vos émotions du moment. Pratiquer la sodomie ou ne pas la pratiquer ne devraient en aucun cas être source de honte ou de culpabilité. 😘

 

S'essayer en douceur au plaisir anal est une expérience enrichissante qui permet d'approfondir la connaissance de soi. C'est une très belle aventure lorsqu'elle est guidée par l'envie et la curiosité, mais ne doit jamais être une obligation. Curieuse de découvrir d'autres pratiques jouissives ? Et si on essayait le humping ? 💫

GO LOVE YOURSELF

Prix de vente$122
Je craque
Prix de vente$149
Je craque

Se faire du bien c’est normal !

Marque engagée

Restons en contact pour plein d'anecdotes croustillantes.