Femme fontaine : tout savoir de l'éjaculation féminine


La femme fontaine tient aujourd’hui plutôt que de la légende urbaine plus que de l’explication scientifique. Comme si l’éjaculation féminine était un procédé mystique réservé à une poignée de freaks de foire. Comment ça ? La sexualité féminine ferait si peur que nous préférerions la stigmatiser plutôt que l’embrasser, surprenant n’est-ce pas ? Trêve de sarcasme, il est temps pour nous de redorer le blason de ce phénomène naturel qu’est l’émission de liquide liée au plaisir des femmes.

Qu’est-ce que l’éjaculation féminine ?

 Une définition

Les femmes fontaines ont été traitées comme des sorcières ou bien comme des déesses de fertilité à travers les siècles et les cultures. Le corps de la femme étant traditionnellement perçu pour recevoir le plaisir durant le rapport sexuel, une sexualité qui jaillit et s’exprime par une importante quantité de liquide impressionne, questionne et effraie.

Différente du squirt, on a d’abord pensé que l’éjaculation féminine venait uniquement des glandes de Skène. Sorte de prostate au féminin située autour de la vessie, cette glande produirait une capacité de lubrifiant supérieur à la moyenne chez les femmes fontaines. 🌊

Aujourd’hui, la recherche met en avant le rôle de la vessie dans la création de ce liquide prostatique. 

Cette émission a son propre fonctionnement physique, elle n’est pas systématique et ne dépend en aucun cas de l’orgasme.

Quoi qu’il en soit, les femmes fontaines représentent entre 10 % et 30 % de la population.

 

 De quoi est constitué le liquide fontaine ?

Bien qu’il serait originaire de la vessie, le liquide contient peu, voire pas d’urine. C’est un liquide non fertile à la fois incolore et inodore. Il est émis par l’urètre et se mélange ensuite aux sécrétions de la lubrification.

Il est transparent, comparable à de l’eau et a un goût légèrement salé.

👋 Grâce à ces infos, on peut dire bye-bye à la gêne et à la honte de s’être laissé aller durant un moment de plaisir.

 

Est-ce grave pour la santé ?

Good news, ce phénomène d’émission est absolument sans danger. Ce n’est ni dû à une malformation ou à une maladie quelconque. Les scientifiques n’ont relevé aucune différence anatomique entre une femme dite « fontaine » et une autre.

Ils et elles ont même conclu que l’émission était répartie de manière aléatoire parmi les personnes.🎲🎲

Voyez-la plutôt comme une compétence plus ou moins développée de façon innée chez certain.e.s. Un peu comme le chant, les relations sociales ou encore l’aptitude à connaître toutes les paroles des Disney depuis Blanche-Neige à nos jours.

 

 

Comment faire pour embrasser son wet side ?

🙌 Toute femme est une femme fontaine en puissance.

Le phénomène peut survenir à n’importe quel âge et dans n’importe quelle situation sexuelle. Il semblerait que les principaux facteurs propices à la production de « nectar de lotus » sont une grande excitation et un lâcher-prise profond. Alors on se détend et on surfe la vague du plaisir ! 🏄

Stimuler le point G permettrait d’activer l’éjaculation féminine. Chez Puissante, on kiffe ce bouton « secret » qui nous aide à viser le septième ciel. C’est d’ailleurs pour ça que nous avons conçu un vibro capable de stimuler à la fois le clitoris et le point G.

Explorer le sexe en conscience est une piste pour inviter plus de lâcher-prise avec votre partenaire. On va voir du côté du slow sexe ou de la sexualité sacrée pour créer le cocon idéal qui recevra votre première expérience d’émission par l’urètre.

Pour aller plus loin dans l’exploration de votre côté mouillé, on vous recommande chaudement l’ouvrage Femmes fontaines & éjaculation féminine : mythes, controverses et réalités du sexologue Samuel Salama et de Pierre Desvaux.📖

 

En savoir plus sur l’éjaculation féminine est une extraordinaire occasion de la normaliser. On espère que cet article vous aura éclairé sur le sujet, que vous soyez déjà femme fontaine ou que vous souhaitiez le devenir. N’hésitez pas à le recommander pour continuer de partager les bonnes nouvelles autour de la magie de l’anatomie féminine. ✨